Accueil  >  ASSC  >  SUR L’ASSC  >  Instituts  >  INSTITUTS DE L’ASSC
Institut de Droit
2013-01-11 17:01:55
Institut de Droit

Institut de Droit

Situé au nord-est de la Cité Interdite, à l'est du Mont Jingshan et au nord de l'ancien site de l'Université de Beijing, l'Institut de droit de l'Académie des sciences sociales de Chine est un établissement de recherche en droit de rang national, dont le bâtiment principal, construit en 1935, a été l'adresse du Département de géologie de l'Université de Beijing.

 

Fruit d'un travail préparatoire démarré en 1956, l'Institut de Droit fut créé, en 1958, au sein du Département de philosophie et des sciences sociales de l'Académie des sciences de Chine. à partir de l'année 1978, il relève de l'Académie des sciences sociales de Chine. ZHANG Youyu fut nommé premier directeur de l'Institut. Les autres directeurs ultérieurs furent WANG Zhongfang, SUN Yaming, WANG Shuwen, WANG Jiafu, LIU Hainian et XIA Yong. Actuellement, l'Institut est sous la direction de M. LI Lin, avec le concours de trois directeurs adjoints, MM. CHEN Su et FENG Jun (secrétaire du comité du Parti uni à l'Institut de droit et à l'Institut de Droit international) et Mme MU Linxia.

 

L'Institut de Droit comprend 12 Unités de recherche, 11 Centres de recherches, un Département de droit, une Bibliothèque spécialisée en droit en tant qu'annexe de la Bibliothèque de l'Académie, deux offices éditoriaux de revue juridique, un site internet « Science juridique chinoise ». Parmi les 108 personnes permanentes et 75 retraités, il y a 2 académiciens, 5 académiciens honoraires, un chercheur émérite, 70 chercheurs, 52 chercheurs associés, 42 directeurs de la recherche doctorale, 43 directeurs de la recherche master. En outre, l'Institut a recruté un grand nombre de chercheurs et avocats reconnus dans le monde entier en tant que professeurs honoraires, professeurs et chercheurs invités. L'Institut publie deux revues en chinois de rayonnement national (Etudes juridiques et Revue du droit mondial) et une revue juridique en anglais (China Law Review). à partir de l'année 1978, l'Institut commença à recruter des étudiants de troisième cycle. En 1991, l'Institut fut autorisé à délivrer les diplômes de doctorat. En 1992, la station de post-doctorat fut mise en place. En 2003, l'Institut fut habilité par le Conseil des Affaires d'Etat à délivrer les diplômes de doctorat et à former les étudiants en matière juridique.

 

L'Institut remplit les missions suivantes : mener des recherches théoriques de base en droit, en étant qu'établissement de recherche œuvrant à une thésaurisation académique profonde ; en jouant le rôle de « think-tank » du Parti et du gouvernement, effectuer des recherches pratiques en matières de démocratie, des droits de l'homme et de l'état de droit ; en s'appuyant sur les chercheurs spécialisés dans les diverses disciplines, dispenser des formations juridiques de différents niveaux ; en tant que représentants principaux de la doctrine chinoise, contribuer aux échanges académiques internationaux, de sorte que les études juridiques chinoises soient connues sur le plan international.

 

Composé des chercheurs de renom tant sur le plan national que sur le plan international, l'Institut a publié une grande quantité d'œuvres juridiques d’excellente qualité, dont certaines ont été couronnées de prix nationaux. Toutes ces publications juridiques ont joué un rôle important dans la vie socio-politique chinoise. à partir de l'année 1995, les juristes de l'Institut ont, à neuf reprises, donné des conférences aux membres du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois. Les experts de l'Institut ont été sept fois invités à dispenser des cours au Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale. En conséquence, l'Institut a été cité à l'ordre dans les IIIe et IVe campagnes quinquennales de vulgarisation du droit, et certains juristes de cet établissement ont reçu le titre « personnages exemplaires dans la vulgarisation et l'éducation du droit ». Sept chercheurs de l'Institut ont été élus membres au Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale, délégués à l'Assemblée populaire nationale ou délégués à la Conférence consultative politique du peuple chinois. Quatre juristes de l'Institut ont obtenu le titre de « Dix juristes d'excellence nationale ». Sur demande du Parti et des ministères du gouvernement, l'Institut a maintes fois participé à des réflexions législatives et administratives autour de sujets tels que la construction de l'état de droit, la réforme judicaire et les dialogues inter-gouvernementaux en matière des droits de l'homme.

 

Depuis longtemps, l'Institut a noué des liens étroits avec des établissements universitaires chinois et étrangers, avec les organisations internationales. La coopération académique entre chercheurs chinois et leurs homologues étrangers se développe progressivement. Actuellement, l'Institut a noué des liens étroits avec les établissements de formation et de recherche d'une quarantaine de pays et de Hong Kong, Marco et Taiwan. 

Lienhttp://www.iolaw.org.cn/global/fr/







Traduit par Lu Xue

Edité par Zhao Xin


Selon moi, il s’agit du concept de « réforme dans la stabilité ». À travers le processus historique de réforme...【PLUS】