Accueil  >  Nouvelles  >  Monde  >  Politique
Les dirigeants mondiaux espèrent de meilleures perspectives pour l'année 2019
2019-01-03 13:34:00
Xinhuanet

Les dirigeants de la planète ont profité de leurs discours du Nouvel An respectifs pour faire un bilan de l'année 2018 et se tourner vers 2019 en souhaitant que chacun connaisse de meilleures perspectives.

POUTINE : ENTRETENIR LES LIENS AVEC BEIJING ET WASHINGTON 

Dans son message du Nouvel An, le président russe Vladimir Poutine a salué le "partenariat global fondé sur la confiance" entre la Russie et la Chine, estimant que le travail commun des deux pays se poursuivra efficacement cette année.

Il a également souligné que les relations entre la Russie et les Etats-Unis revêtaient une grande importance pour la sécurité et la stabilité du monde, réaffirmant la volonté de Moscou de renouer le dialogue avec Washington.

KIM JONG UN : DENUCLEARISER LA PENINSULE COREENNE 

Le dirigeant suprême de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), Kim Jong Un, a réaffirmé sa détermination à instaurer une paix durable dans la péninsule coréenne et à parvenir à une "dénucléarisation complète" à condition que les Etats-Unis prennent des mesures correspondantes.

"Je suis toujours prêt à revoir le président américain à tout moment et je m'efforcerai de produire un résultat que la communauté internationale accueillera favorablement", a-t-il déclaré dans son discours du Nouvel An.

MERKEL : ASSUMER PLUS DE RESPONSABILITES 

La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré que l'Allemagne entendait assumer davantage de responsabilités et s'attaquer aux problèmes liés au changement climatique, à la régulation des migrations et à la lutte contre le terrorisme, alors que son pays occupe désormais pour deux ans un siège non permanent au Conseil de sécurité des Nations Unies.

En ce qui concerne le Brexit, elle a souligné que son pays souhaitait "maintenir un partenariat étroit avec le Royaume-Uni" en dépit de son retrait de l'Union européenne.

MAY : OUVRIR UN NOUVEAU CHAPITRE EN 2019 

Ayant failli à dégager un consensus avec les dirigeants européens lors des négociations de Noël, la Première ministre britannique Theresa May a demandé à la Chambre des Communes de voter pour son accord sur le Brexit dans son message vidéo du Nouvel An.

La Première ministre a déclaré que le pays pouvait "ouvrir un nouveau chapitre avec optimisme et espoir" et que le peuple britannique devait "mettre de côté nos différences et aller de l'avant ensemble".

MACRON : VOEU DE VERITE, DE DIGNITE ET D'ESPOIR 

Le président français Emmanuel Macron a exprimé un vœu de "vérité", de "dignité" et d'"espoir" pour 2019 à ses compatriotes dans son discours traditionnel de fin d'année.

Après le mouvement social des "gilets jaunes", il a fait "un voeu pour tous d'écoute, de dialogue, d'humilité". Il a également souligné la nécessité d'être plus réactif pour garantir les droits de tous dans la société. M. Macron a enfin exprimé ses vœux d'espoir, notamment avec l'action du gouvernement pour "notre école, nos universités, l'apprentissage et l'alternance, l'attractivité de notre pays".

ABE : LIENS AVEC LA CHINE, DEFIS INTERNES 

Dans son discours du Nouvel An, le Premier ministre japonais Shinzo Abe a déclaré que le Japon allait inaugurer une nouvelle ère dans ses relations avec la Chine en 2019.

Il s'est également engagé à s'attaquer au faible taux de natalité et au vieillissement de la population, grâce à un programme gratuit d'éducation préscolaire publique qui entrera en vigueur en octobre pour tous les enfants âgés de trois à cinq ans.

LOPEZ OBRADOR : LANCER UNE RENAISSANCE NATIONALE 

Le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador a promis d'"éliminer" la corruption et d'initier une "renaissance" nationale.

"Avec un bon gouvernement, ce qui manquait, nous allons parvenir à la renaissance de notre pays. La justice progressera", a-t-il lancé, appelant ses compatriotes d'accueillir 2019 "avec optimisme".

 

 

 

 

 

 

 

Edité par  Zhao Xin