Accueil  >  Nouvelles  >  Monde  >  Politique
Les relations algéro-argentines caractérisées par la confiance et le respect mutuel (SYNTHESE)
2017-02-27 16:32:00
Xinhuanet

Les relations entretenues entre l'Algérie et l'Argentine revêtent un caractère de "confiance et de respect mutuel", ont estimé les chefs de la diplomatie des deux pays.

A l'issue de la signature d'un procès-verbal concernant l'accord de coopération dans les domaines de la santé publique et des sciences médicales, le ministre algérien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Ramtane Lamamra a indiqué dimanche à Alger en présence de son homologue argentine, Susana Malcorra que "l'Argentine est une nation amie et sœur, avec laquelle l'Algérie s'honore d'avoir des relations anciennes et amicales, de coopération empreintes de confiance et de respect mutuel".

Pour sa part, la ministre argentine qui, par ailleurs, a été reçue par le Premier ministre Abdelmalek Sellal, voit en l'Algérie un "partenaire historique" pour l'Argentine.

Dans un communiqué rendu public dimanche, les services du Premier ministre ont fait savoir que "cette audience, qui a permis d'évaluer les relations bilatérales, a montré l'excellence des relations traditionnelles d'amitié qui lient les deux pays. De ce fait, il a été retenu de voir celles-ci se consolider par la multiplication des échanges et la concertation politique, d'une part et, d'autre part, par le raffermissement des échanges et de la coopération économique notamment dans les secteurs de l'agriculture et de l'industrie de transformation".

Evoquant le domaine agricole, point fort de la coopération bilatérale, Mme Malcorra a affirmé avoir abordé longuement le secteur de l'agriculture, ainsi que les relations bilatérales, notamment économique, scientifique et la coopération Sud-Sud.

Elle a d'ailleurs confirmé que son pays prendra part au salon de l'agriculture qui aura lieu du 10 au 13 octobre prochain à Alger.

"Nous nous considérons comme des partenaires Sud-Sud et nous avons ce besoin de renforcer cette coopération et de tirer profit des avantages dont nous disposons tous les deux pour mobiliser nos capacités avec le Nord", a-t-elle recommandé.

Mettant en avant ce partenariat privilégié, M. Lamamra a rappelé que les deux pays avaient, à l'actif de cette relation, des réalisations "appréciables", dans le domaine économique, de la science et de la technologie, puisque le premier réacteur nucléaire de recherche implanté à Draria (banlieue sud d'Alger), a été fourni par l'Argentine.

Au plan international, les deux parties "ont abordé un certain nombre de questions régionales et internationales d'intérêt commun et les perspectives d'évolution des relations internationales dans diverses parties du monde", ajoute le communiqué des services du Premier ministre.

S'agissant des questions de la paix, l'ex-candidate pour remplacer Ban Ki-moon au poste de secrétaire général de l'ONU, a qualifié de "rôle clé" celui que "joue l'Algérie pour la résolution de la crise au Mali, en Libye et de manière plus large en Afrique".

Selon elle, le fait que l'Algérie tient le poste de Commissaire à la paix et à la sécurité de l'Union africaine est l'indice qu'elle joue un "rôle important et clé".

 

 

 

 

 

 

 

Edité par  Zhao Xin
Selon moi, il s’agit du concept de « réforme dans la stabilité ». À travers le processus historique de réforme...【PLUS】