Accueil  >  Nouvelles  >  Chine  >  Société
Les jeunes diplômés ont besoin de davantage de formation professionnelle
2013-05-31 11:27:00
le Quotidien du Peuple en ligne

Les experts de l'éducation et du recrutement appellent la Chine à renforcer la formation à l'entrepreneuriat sur les campus universitaires pour aider les étudiants à prendre une longueur d'avance sur un marché du travail difficile.

Sans les conseils d'entrepreneurs plus âgés, seuls quelques élèves réussissent à démarrer une entreprise après obtention de leur diplôme, dit Du Kui, président exécutif de Youth Business Chine, un programme à but non lucratif qui vise à promouvoir l'esprit d'entreprise chez les jeunes.

Il estime que le taux de réussite est d'environ 1%, en se basant sur ses huit années de service volontaire à titre de mentor pour le programme.

Une enquête réalisée par l'Institut de recherche Mycos, une société de conseil dans l'enseignement supérieur, a découvert que 2% environ des diplômés de Chine en 2012 ont ouvert leur propre entreprise, en hausse de 1% par rapport à 2008.

La hausse a été en partie tirée par les anticipations de revenus supérieurs et un marché du travail concurrentiel, selon le rapport.

L'étude Mycos a également constaté qu'environ 70% des entreprises ouvertes par les diplômés ne parviennent pas à tenir trois ans.

« Nous n'encourageons pas les étudiants à démarrer une entreprise dans la première année après avoir obtenu leur diplôme, car il y a trop d'exemples douloureux », a déclaré M. Du. « En comparaison avec les Etats-Unis et l'Europe, la plupart des jeunes gens en Chine ont une expérience de stage limitée et n'ont fondamentalement aucune idée de la façon de gérer une entreprise ou de la main-d'œuvre ».

M. Du est membre de la Youth Business International Network, un réseau britannique qui opère dans 38 pays et régions, pour aider les jeunes qui veulent démarrer une entreprise, mais n'en ont pas les moyens.

Fondée en 2003, Youth Business China (YBC) travaille avec le même objectif, en fournissant des fonds aux futurs entrepreneurs.

Le programme offre de 30 000 à 50 000 yuans (environ 4 890 à 8 150 Dollars US) à titre de fonds de démarrage pour les personnes âgées de 18 à 35 ans ayant un plan d'affaires viable et une passion pour l'entrepreneuriat. À la fin de l'année dernière, 97% des quelque 800 entreprises lancées par les jeunes avec l'aide du programme YBC avaient fonctionné pendant plus de trois ans.

Zhang Huiling, Directrice exécutive de YBC, a déclaré : « Le programme considère l'exploitation d'une entreprise pendant trois ans comme un signe de succès et vous demandera de rembourser les fonds de démarrage dans ce délai Cet argent aidera ensuite d'autres personnes ».

« Les diplômés de l'université sont un petit groupe parmi les patrons d'entreprises prospères », dit-elle. « Mais en comparaison avec d'autres jeunes, leur taux de réussite est élevé lorsque YBC approuve leurs idées d'activité et leur offre de l'aide ».

Cai Xing, 27 ans, a reçu une aide de YBC pour développer son entreprise en 2010, dès qu'il a obtenu son diplôme de l'Université des Postes et Télécommunications de Beijing.

« J'ai déposé une demande d'argent en 2008 lorsque j'étais étudiant et que j'avais lancé un petit studio de courts métrages et de vidéos ainsi qu'un e-zine (un bulletin d'information livré via e-mail) avec mes camarades de classe », a-t-il dit. « YBC a refusé à ce moment-là, disant que j'étais trop jeune pour diriger une entreprise ».

Toutefois, Cai Xing a déclaré que depuis lors, il a reçu beaucoup d'aide de la part de mentors dans le cadre du programme, ce qui a été crucial dans son succès. Son entreprise de court-métrages emploie aujourd'hui 20 personnes.

« Je ne peux pas dire exactement quand j'ai décidé de lancer ma propre entreprise. C'est arrivé comme ça », a-t-il dit. « Les jeunes doivent se rendre compte que c'est un mode de vie différent, plein de difficultés et de risques, avant qu'ils ne fondent une entreprise C'est la raison pour laquelle je continue ».

Un nombre record de 6,99 millions d'étudiants seront diplômés des universités de Chine cette année, en augmentation de 2,8% d'une année sur l'autre.

Parallèlement, le taux d'emploi moyen d'octobre à avril pour les diplômés du baccalauréat s'établissait à 35%, en baisse de 12 points de pourcentage par rapport à la même période il y a 12 mois, selon un sondage conduit auprès de 50 000 diplômés par Mycos et la société Internet Tencent.

Guo Jiao, Directeur exécutif de l'Institut de recherche Mycos, a déclaré : « Le nombre de nouveaux diplômés de l'enseignement supérieur dépassera 7 millions l'année prochaine, alors que de nombreux employeurs ont gelé leurs recrutements jusqu'à la fin de la crise économique ».

 

 

 

 

 

 

 

 

Edité par  Zhao Xin
Selon moi, il s’agit du concept de « réforme dans la stabilité ». À travers le processus historique de réforme...【PLUS】