Accueil  >  Nouvelles  >  Chine  >  Economie
La Chine et les Etats-Unis cherchent à maximiser les intérêts convergents dans leurs consultations économiques et commerciales
2018-05-08 11:31:00
Xinhuanet

Le monde a regardé avec attention les consultations économiques et commerciales organisées entre la Chine et les Etats-Unis jeudi et vendredi à Beijing.

Quels signaux les négociations ont-elles envoyés ? De quoi les deux parties ont-elles discuté ? Que réserve l'avenir ?

BIEN COMMUN MONDIAL

La stabilité des relations économiques et commerciales entre les deux plus grandes économies mondiales bénéficie non seulement à ces dernières, mais aussi à l'économie mondiale en général.

Durant les négociations, les deux parties ont convenu que des liens commerciaux stables et sains entre la Chine et les Etats-Unis étaient cruciaux pour les deux pays et se sont engagées à résoudre les problèmes économiques et commerciaux par voie de dialogue et de consultations.

Elles ont eu un échange approfondi de points de vue sur les questions telles que l'augmentation des exportations américaines vers la Chine, le renforcement du commerce bilatéral de services, des investissements dans les deux sens et de la protection des droits de propriété intellectuelle (DPI), ainsi que la résolution des problèmes tarifaires et non tarifaires et l'atteinte d'un consensus dans certains domaines.

"Ce moment était propice à la réduction des frictions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis", a estimé Song Guoyou, directeur adjoint du centre d'études sur les Etats-Unis dépendant de l'Université Fudan.

Ces rencontres ont illustré la volonté des deux parties d'aborder les questions économiques et commerciales et de réduire leurs désaccords à travers le dialogue, a indiqué M. Song.

En proposant un voyage en Chine pour des consultations, la partie américaine a démontré l'importance qu'elle accordait aux questions économiques et commerciales entre les deux pays et sa sincérité dans leur traitement.

La Chine et les Etats-Unis peuvent s'attaquer aux frictions commerciales "de manière prudente et raisonnable", a noté Zhao Longyue, professeur à l'Université des études étrangères du Guangdong. "Du point de vue du développement à long terme, la coopération gagnant-gagnant est le moyen fondamental de résoudre ce genre de problèmes".

"La Chine et les Etats-Unis sont des partenaires naturels. Leurs économies sont fortement complémentaires", a déclaré Wang Yong, professeur à l'Institut d'études internationales dépendant de l'Université de Beijing.

Par exemple, davantage d'exportations américaines vers la Chine créent des opportunités pour les entreprises et les produits américains, tout en répondant à la demande des consommateurs chinois à revenus élevés pour une meilleure qualité de vie, a-t-il expliqué.

DEFENSE RIGOUREUSE

Les consultations comme celles-ci, bien que franches et pragmatiques, impliquent nécessairement des désaccords et des négociations.

La partie chinoise a vigoureusement riposté aux accusations infondées sur des sujets tels que les DPI et à la demande déraisonnable envers la Chine de réduire le déficit commercial des Etats-Unis, selon une source proche des consultations.

La Chine a déposé des représentations solennelles auprès des Etats-Unis concernant le dossier de ZTE durant les consultations, a indiqué vendredi un porte-parole du ministère chinois du Commerce. La partie américaine a déclaré qu'elle attachait une importance aux représentations de la Chine et qu'elle informerait son président de la position chinoise.

Li Yong, de l'Association chinoise du Commerce international, a noté qu'un accord sur l'affaire ZTE donnerait un exemple pour la coopération future dans les hautes technologies entre les entreprises chinoises et américaines.

"Dans l'ère de la mondialisation, les frictions ne doivent pas être résolues en paralysant les autres, par une mentalité négative, à travers la contrainte ou par une pensée unilatérale. Ces approches porteront atteinte aux entreprises chinoises et américaines. Cela nuira également aux chaînes industrielles du monde", a indiqué M. Li.

Selon Tu Xinquan, professeur à l'Université des relations économiques et commerciales avec l'étranger, toutes les négociations doivent se faire sur un pied d'égalité. La Chine ne s'inclinera jamais devant la pression et maintient une position de principe. L'égalité, la sincérité, la rationalité et le pragmatisme sont les conditions préalables aux futures consultations, a-t-il souligné.

PATIENCE ET RESPECT

Les deux parties ont reconnu que des divergences considérables subsistaient sur certains dossiers et qu'il était nécessaire de poursuivre les efforts en vue de nouveaux progrès. Elles ont aussi convenu de maintenir une communication étroite sur les dossiers pertinents et d'établir un mécanisme de travail correspondant.

D'après Dong Yan, de l'Académie chinoise des sciences sociales, des problèmes structuraux dans les relations économiques et commerciales entre la Chine et les Etats-Unis sont inévitables, à en juger par les perspectives de l'histoire et des relations internationales.

"Les disparités et frictions sont normales, mais ces facteurs ne doivent pas établir la direction de la coopération sino-américaine", a expliqué M. Dong.

Zhao Longyue a conseillé à la Chine et aux Etats-Unis d'adopter une vue à long terme en s'inscrivant dans une perspective de développement.

Au lieu d'être accablés par les déficits commerciaux, les deux pays peuvent exploiter leurs avantages respectifs dans différents secteurs de manière active et coopérative, afin de parvenir à une complémentarité dans les ressources, à un développement commun, à des bénéfices mutuels et à des résultats gagnant-gagnant, a-t-il proposé.

"Nous ne devons pas espérer qu'une brève consultation résolve tous nos problèmes. Outre la sincérité, les deux parties doivent manifester leur patience et leur respect concernant l'environnement politique de chacune", a indiqué Li Yong.

Les deux pays doivent avoir des échanges francs, rationnels et pragmatiques, afin de chercher un terrain d'entente et de mettre de côté leurs désaccords, maximiser leurs intérêts convergents et être responsables envers leurs peuples et le monde, a expliqué M. Li.

 

 

 

 

 

 

 

Edité par  Zhao Xin
Selon moi, il s’agit du concept de « réforme dans la stabilité ». À travers le processus historique de réforme...【PLUS】