Accueil  >  Nouvelles  >  Chine  >  Politique
Une meilleure relation sino-américaine dépend d'une plus grande confiance et d'une coopération plus étroite (COMMENTAIRE)
2017-12-20 17:16:00
Xinhuanet

La confiance et la coopération sont le ciment de toutes les relations bilatérales. Celles entre la Chine et les Etats-Unis ne font pas exception.

Dans sa première stratégie de sécurité nationale dévoilée lundi, le président américain Donald Trump a estimé que la Chine était une "puissance rivale" qui "nuit agressivement aux intérêts des Etats-Unis à travers le monde".

Cette étiquette, aussi brutale que fausse, suggère que le gouvernement de M. Trump voit toujours sa relation avec la Chine avec une mentalité d'un autre temps : celle d'un jeu à somme nulle.

Cela ne risque pas de rapprocher les deux premières économies au monde, qui sont aussi chacune le plus grand partenaire commercial de l'autre.

En réalité, les relations sino-américaines, dans les secteurs économique et commercial en particulier, ont apporté des bénéfices aux deux parties.

En 2016, les échanges de biens et de services entre les deux pays se sont chiffrés à 648,2 milliards de dollars, et les investissements directs étrangers dans les deux sens ont dépassé 60 milliards de dollars. Par ailleurs, les exportations américaines de biens et de services vers la Chine ont soutenu environ 911.000 emplois en 2015.

Ces faits et chiffres prouvent que les deux pays ont bien plus de raisons et de possibilités de travailler ensemble que de se retourner l'un contre l'autre.

De nombreux autres exemples peuvent illustrer le succès de la coopération sino-américaine. Par exemple, pour lutter contre le changement climatique, les deux pays ont, par le passé, uni leurs forces pour faire de l'accord historique de Paris sur le climat une réalité.

Pour maintenir la sécurité dans le monde, les deux pays ont travaillé ensemble avec d'autres parties pour conclure l'accord sur le programme nucléaire iranien afin de sauvegarder la stabilité régionale et internationale par des moyens diplomatiques et une solution pacifique.

Ainsi, malgré les différences, la coopération et le dialogue devraient être le pilier des relations bilatérales.

Depuis l'entrée en fonction de M. Trump, les deux pays sont restés en communication régulière à un haut niveau.

Au cours de l'année écoulée, les deux parties ont lancé quatre mécanismes de dialogue de haut niveau sur la diplomatie et la sécurité, l'économie, les échanges sociaux et entre peuples, l'application de la loi et la cybersécurité, et progressé dans ces domaines.

Lors de la visite de M. Trump en Chine le mois dernier, les deux pays ont signé des accords commerciaux d'une valeur de 250 milliards, manifestant leur bonne volonté et leur confiance en l'avenir de la coopération économique bilatérale.

Jusqu'à présent, le développement des relations sino-américaines a été solide et stable. Les deux pays devraient mettre l'accent sur la coopération et surmonter leurs divergences en accord avec le consensus qu'ils ont établi pour que les relations bilatérales se développent dans la bonne direction.

La Chine est le plus grand pays en développement et les Etats-Unis sont le plus grand pays développé au monde. De ce fait, ils assument tous deux la responsabilité de maintenir la paix et la stabilité dans le monde et de promouvoir la prospérité économique et le développement mondial.

Pour s'acquitter de ces responsabilités, les deux pays doivent raffermir leur confiance et se considérer comme des partenaires, et non des concurrents. Il en va de l'intérêt des deux pays et de ceux du monde entier.

 

 

 

 

 

 

 

Edité par  Zhao Xin
Selon moi, il s’agit du concept de « réforme dans la stabilité ». À travers le processus historique de réforme...【PLUS】